Recueil de lettres du séjour des filles du Baron de Castille et de la Princesse Herminie de Rohan-Rochefort au pensionnat du Temple de 1817 à 1824

Recueil de lettres du séjour des filles du Baron de Castille et de la Princesse Herminie de Rohan-Rochefort au pensionnat du Temple de 1817 à 1824

20,00 

ISBN  n° 978-2-37871-040-8

En 1816, la Princesse Louise-Adélaïde de Bourbon-Condé, en religion Mère Marie-Joseph de la Miséricorde, fonde à Paris le Monastère Saint-Louis du Temple. Il est installé dans l’ancien domaine des Templiers, qui servit de prison à la famille royale sous la Révolution, don de son cousin Louis XVIII. Pour compléter les besoins de sa communauté, elle y crée un pensionnat, où elle accueille trois petites nièces, filles du Baron de Castille et de la Princesse Herminie de Rohan. Dans sa correspondance, elle raconte avec une affection toute maternelle l’évolution au fil des jours de Mériadec, Blanche et Berthe, à leurs parents vivant à Argilliers, dans le Gard. À travers ses lettres et celles des petites filles, c’est la vie au pensionnat du Temple, à Paris et en Uzège sous la Restauration, entre 1817 et 1824, que l’on découvre ici. Ayant découvert très jeune, au côté de son père, sa passion pour l’histoire de ses ancêtres, Isabelle de Seguins Maleville décide d’exhumer cette correspondance des archives familiales, et de redécouvrir la vie des personnes qu’elle mentionne. Elle est accompagnée dans son travail par sa petite-fille, Margaux de Camaret, étudiante en histoire.

210 pages

Description

Gabriel de Froment, Baron de Castille (1747-1826)

Gabriel de Froment naît en 1747, à Uzès. Son père est le dernier de cinq fils, ce qui ne promet guère pour Gabriel, un avenir brillant. Très jeune, il devient orphelin de père. C’est à la mort de son frère que sa vie change brusquement. C’est un drame, mais surtout l’occasion d’une prise de conscience familiale : il est le seul garçon de sa génération ! De ses deux oncles menant des carrières ecclésiastiques, on ne peut, décemment espérer d’héritier. Du Baron de Boisset, célibataire n’ayant que des maîtresses, on n’attend guère plus. Reste un dernier oncle qui n’a que des filles….

Informations complémentaires

Poids 379 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Recueil de lettres du séjour des filles du Baron de Castille et de la Princesse Herminie de Rohan-Rochefort au pensionnat du Temple de 1817 à 1824”