Voyage dans le Midi de la France sous le règne de Louis XVI en compagnie de Monseigneur Dillon

Voyage dans le Midi de la France sous le règne de Louis XVI en compagnie de Monseigneur Dillon

20,00 

En 1786, lors d’un voyage qui conduisait l’archevêque de Narbonne, Monseigneur Dillon, de Paris à Montpellier pour présider la session des États du Languedoc, son secrétaire et neveu a pris la plume pour conter ce périple. Passant à l’aller par Nevers et Lyon, le retour s’effectue par Narbonne, Toulouse et Bordeaux, après un détour par Alès. Mélangeant vers et prose, le récit fourmille d’anecdotes cocasses et parfois cyniques.
Louis Gabard, utilisant autant que faire se peut le texte de l’abbé, replace ce voyage dans le contexte historique car les protagonistes (le narrateur, l’archevêque et ses deux nièces) ne semblent pas pressentir les bouleversements qui attendent la France et les pousseront à l’exil.
Sans oublier l’action bénéfique de Monseigneur Dillon sur le développement de la province du Languedoc, pour Louis Gabard comme pour l’abbé, la petite histoire l’emporte souvent sur la grande. Que l’on ne s’offusque pas si la morale est parfois un peu malmenée car certains prélats rencontrés ne sont pas des parangons de vertu ; ils ne refusent pas les plaisirs de la chair et de la bonne chère.
Au fil des pages on fait connaissance d’un abbé montpelliérain vantant « l’électroculture », on festoie avec les grenadiers alésiens, on assiste à la danse du poulain de Pézenas et on fait gras le vendredi aux alentours de Narbonne. À Port-la-Nouvelle, le vent et le sable s’infiltrent sous les jupons et les soutanes, puis à Toulouse on fréquente un ancien protagoniste
de l’affaire Calas et près d’Orléans on croise un futur pendu à la lanterne. Qu’on ne se laisse pas influencer par ces deux tristes destins, tout au long de l’ouvrage la gaieté et l’humour l’emportent sur la morosité.

Description

Louis GABARD est né en 1947. Vivant en Occitanie depuis près de cinquante ans, cet ingénieur a passé sa carrière professionnelle à construire des ponts, des barrages et des ports en France et à l’étranger. La retraite venue, il s’est intéressé à l’histoire régionale et au XVIIIe siècle. Associant les deux, il a rédigé une biographie d’Henri Pitot et une histoire de l’aqueduc de Montpellier.

Informations complémentaires

Poids 334 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voyage dans le Midi de la France sous le règne de Louis XVI en compagnie de Monseigneur Dillon”