Nicolas de Staël Douglas Cooper Rencontre sur la route d’Uzès

Couverture Nicolas de Staël

Nicolas de Staël Douglas Cooper Rencontre sur la route d’Uzès

15,00 

Nicolas de Staël (1914 – 1955), d’origine russe, est un peintre majeur de la seconde moitié du 20ème siècle. En cette année de célébration du centenaire de sa naissance, ses tableaux sont présents au sein des plus grandes collections publiques et privées dans le monde.
Son destin tragique et la fulgurance de son œuvre font de lui une figure mythique, parmi les grands créateurs de notre temps.

Douglas Cooper (1911 – 1985), citoyen anglais, historien d’art et grand collectionneur, fut une figure de légende. Il vint s’installer en 1950, au château de Castille, demeure féérique, à quelques kilomètres d’Uzès. Ses invités prestigieux pouvaient y découvrir des œuvres de Renoir, Picasso, Braque, Juan Gris, Klee, Leger, Miro, de Staël.
Ce dernier vint souvent chez Cooper. C’est à la suite de ses visites qu’il peignit plusieurs tableaux aujourd’hui célèbres, intitulés
Route d’Uzès.

Anne de Staël, premier enfant du peintre, relate de façon inédite et inattendue sa venue chez Douglas Cooper, en compagnie de son père.
Le peintre Jean-Pierre Chauvet nous révèle les secrets de la création chez Nicolas de Staël, . Il nous conte aussi un Cooper fastueux et un polémiste redoutable face à Winston Churchill.
Lucien Clergue, célèbre photographe français, dans un entretien récent destiné au présent ouvrage, se souvient que sa carrière
débuta chez Cooper, lors d’une étrange fête…
Jean Deparis nous convie à une visite guidée du château de Castille et de son parc, à travers son histoire et ses mille colonnes.

Description du produit

En France, et dans le monde, Nicolas de Staël est un peintre majeur du XXe siècle. La puissance et l’éclat de son œuvre  ne se sont  jamais ternis depuis la mort de l’artiste en 1955, à l’âge de quarante et un ans. Ses tableaux sont sources de questionnements et d’influences. Ils bénéficient d’un vif engouement auprès du public. Enfin ses œuvres sont toujours recherchées par les collectionneurs privés et les grands musées.

 

Nous célébrons en cette année 2014 le centenaire de sa naissance.

 

Douglas Cooper, historien d’art et collectionneur fut de son vivant une figure de légende. Héritier d’une fortune personnelle conséquente, il réunit une collection de peintures d’une qualité exceptionnelle . La pertinence de ses ouvrages consacrés à l’art et ses coups de gueule homériques firent de lui une personnalité aussi recherchée que redoutée. De Paris à Madrid, de Londres à NewYork ou Los Angeles, les directeurs des plus grands musées, firent appel à lui, pour l’organisation d’expositions majeures.

 

En 1949, Douglas Cooper et John Richardson, son compagnon, qui deviendra  une sommité du monde de l’art, et l’un des principaux biographe de Picasso, s’établirent au château de Castille, sis sur la commune

d’Argilliers  à quelques kilomètres d’Uzès.

C’est sous le toit de cette exceptionnelle bâtisse que Douglas Cooper réunit une collection, composée d’œuvres de Renoir, Picasso, Braque, Leger, Gris, Klee, Miro, de Staël…Des fêtes d’un  faste et d’une ampleur d’un autre temps y furent données, pour des invités venus du monde entier.

 

En novembre 1953, Nicolas de Staël se rend au château de Castille.

«C’est la première fois que je rencontre un aristocrate qui sache peindre!» s’exclama le maître des lieux.

 

D’autres visites suivront. A la suite de ces voyages furent peints les tableaux  « Route d’Uzès » .

 

Le présent ouvrage veut être la mémoire de ces rencontres et des tableaux inspirés par le pays de l’Uzège.

Il retrace aussi l’histoire de Castille, domaine dont les origines lointaines sont à chercher au XIII ème siècle.

 

Anne de Staël, fille aînée du peintre, nous a offert pour cette publication,  un texte d’une intensité rare, témoignage unique de la venue de son père chez Cooper, en sa compagnie. Qu’elle trouve ici l’expression de notre très vive gratitude .

Nos remerciements vont à Jérôme de Staël, son frère, dont l’écoute et l’aide efficace furent pour nous un soutien essentiel.

Nous remerçions aussi le Comité de Staël, en la personne de Marie du Bouchet pour sa bienveillante attention et ses conseils.

 

Lucien Clerque âgé  d’un peu plus de vingt ans en 1956, fut invité par Douglas Cooper à présenter ses photographies lors d’une réception au château de Castille. Il deviendra  un illustre photographe, membre de l’Institut. C’est là qu’il nous a reçu pour un entretien filmé, durant lequel il raconte avec  la verve qui est la sienne,  ses souvenirs.

Qu’il soit remercié de nous avoir permis de retranscrire ici son témoignage vivant.

Nous adressons nos remerciements à Jacques Alain Raynaud  qui réalisa cette interview avec son équipe de Scope2.

Information complémentaire

Poids 168 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Nicolas de Staël Douglas Cooper Rencontre sur la route d’Uzès”