Mourir pour les houillères

Mourir pour les houillères

15,00 

Mourir pour les houillères

ISBN : 979-10-92826-93-7

Le 11 octobre 1861, cent six mineurs périssaient dans l’inondation de la mine de Lalle, au cœur du bassin minier des Cévennes. Ces ouvriers, âgés de onze à soixante ans, étaient venus de toutes les régions de France, et même, pour certains, du Piémont italien. C’était l’époque de l’essor de l’industrie minière, aux mains de l’aristocratie financière. Très vite, les autorités du second Empire, redoutant une révolte de la population, s’employèrent à encadrer ce drame et à canaliser l’émotion considérable qu’il suscitait dans tout le pays. Ainsi fut construite une version officielle, évoquant la fatalité, exonérant les houillères de toute responsabilité, glorifiant l’action des dirigeants, réduisant à la part congrue les victimes et leurs familles.

Cette version de la catastrophe de Lalle s’est imposée jusqu’à nous, devenant la légende qu’évoquait le Baron Dulimbert, préfet du Gard, dans un discours prononcé un an après le drame.

Le présent ouvrage fait le récit du drame de Lalle en se situant à hauteur de ceux qui en furent les victimes. Basé sur des documents de l’époque (rapports, procès-verbaux, jugements, courriers, notes, registres de l’état civil, etc.) il présente une chronologie détaillée et argumentée des événements. Il contredit la version officielle et établit, pour la première fois, l’identité précise des cent six ouvriers morts dans ce qui demeure l’un des accidents les plus meurtriers de l’industrie minière en France.

132 pages

https://www.facebook.com/editions.fenestrelle

 

 

 

Description

Bernard Collonges est l’auteur de plusieurs ouvrages sur Lyon, sa ville natale. Il réside une partie de l’année en Cévennes, dans un hameau de la commune de Peyremale.
« Mourir pour les houillères » est une première concrétisation des recherches qu’il mène, depuis plusieurs années, sur la vie des habitants des vallées cévenoles au XIXe siècle.

Informations complémentaires

Poids 274 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Mourir pour les houillères”