Les disparus de l’Aube-Morte

Les disparus de l’Aube-Morte

15,00 

« Ah non ! C’est pas vrai ça ! » s’écria Delfieu, le cantonnier, en découvrant la  tombe  au  petit  matin,  accagassounée  dans  le  coin  le  plus  reculé  du Patrick-Pierre Dhombres cimetière. De mémoire, jamais il n’y avait eu de tombe à cet endroit ! C’est qu’il  s’en  passe  de  belles  dans  le  canton  de  Saint  Jean-en  Vallat  !  Non seulement il y a cette incroyable découverte d’une tombe ayant poussé dans la nuit dans le cimetière de Saint Germain-la-Clède – petit village de 300 âmes – mais encore ! Des petits vieux s’évaporent les uns après les autres sans  laisser  de  trace  !  Le brigadier-chef   Mazel,  chargé  de  l’enquête,  en avalerait ses moustaches. « Les Cévennes deviendraient-elles le nouveau triangle des Bermudes ? »

Dans ce nouveau roman, Patrick-Pierre Dhombes compose, attendri et amusé, une fresque cévenole autour de plusieurs mystères conjugués à souhait. On y croise une galerie de personnages susceptibles de connaître le fin mot de l’histoire. Gaston Fontane, le maire de Saint Germain-La-Clède, actif  et consciencieux ; Paul Verdeilhan, auteur de science-fiction et amant de Léonie Pasquier, belle brune, la quarantaine ; Didier, le fils de Léonie, bédigas de vingt-deux ans qui, selon les dires de sa mère, n’aurait pas « la lumière à tous les étages ». Et puis il y a Clovis, facteur de son état, qui fourre son nez partout et encore, Bertrande, surnommée « la veuve » dont on dit qu’elle a le « mauvais œil » Mais la clef  de l’énigme ne résiderait-elle pas d’abord dans les paroles prononcées par un des petits vieux, juste avant de disparaître : « on croit le passé mort, mais parfois il se venge ».

Description

Patrick-Pierre Dhombres, né à Nîmes en 1948. Ancien  inspecteur  du  travail,  puis  directeur-adjoint en Guadeloupe et dans le Gard. Sous  la  signature  de  Patrick-Pierre  Roux,  il  a  publié plusieurs ouvrages de facture poétique. Il a collaboré et collabore à un certain nombre de revues littéraires : L’Essor, Les saisons du poème,  La main millénaire et donne des conférences dans le cadre de l’Association Littéraire et Artistique Nîmoise (ALAN), l’association PASAPA (Saint-Paul La Coste) et l’Université Populaire d’Alès.

 

Informations complémentaires

Poids 308 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les disparus de l’Aube-Morte”