Le Clergé du Gard de 1789 à 1821

Le Clergé du Gard de 1789 à 1821

20,00 

En 1789, les trois diocèses de Nîmes, Uzès et Alès recouvrent à peu près le territoire du département actuel du Gard. Ils ont chacun un nombreux clergé, séculier et régulier. Dès les premières sessions de la Constituante, tout cela est balayé : les biens du clergé sont mis à la disposition de la nation, le 22 décembre 1789, les départements sont créés, le 12 juillet suivant, la Constitution civile du clergé instaure un évêché par département : Dumouchel est élu évêque du Gard.
Il démissionne lors de la déchristianisation de l’an II et se marie… Clergé réfractaire et clergé constitutionnel subsistent contre vents et marées, au milieu de drames nombreux…
Le Concordat de 1801 crée un évêché à Avignon qui comporte le Vaucluse et le Gard. Avec patience et vertu, l’évêque Périer reconstitue une vie ecclésiale dans cet immense territoire, avec les prêtres rescapés de la tourmente et ceux préparés par le P. Chrysostome, l’abbé Menjaud, le futur Mgr de Prilly, etc…
En 1817, un nouveau Concordat rétablit le siège de Nîmes. Mgr de Chaffoy fait son entrée dans sa ville épiscopale le 19 décembre 1822.
Tel est le cadre de cet ouvrage, fruit d’un lent et patient travail dans les bibliothèques, les services d’Archives, les paroisses et à l’évêché. 1800 notices biographiques environ retracent le parcours, parfois sinueux, de ces prêtres et religieux qui ont vécu cette période troublée. Un certain nombre de documents fournit beaucoup d’information pour permettre de comprendre et cerner les événements.

Préface de Michel VOVELLE

Catégorie :

Description

André CHAPUS, né en 1947 à Saint-Paulet-de-Caisson, a toujours été passionné par l’histoire. Après ses études aux séminaires de Nîmes, Viviers et Montpellier, prêtre en 1974, il a assuré diverses fonctions dans le diocèse : aumônier de jeunes, curé de Goudargues, archiprêtre d’Uzès… Il est actuellement curé de Roquemaure, Sauveterre et Montfaucon. Il est en même temps responsable de la bibliothèque historique de l’évêché et président de la Société d’Histoire du Diocèse de Nîmes. Il a été aussi président de l’Académie de Lascours dont il est maintenant l’archiviste. Il a publié : Les noms de lieux de Carsan, les familles du canton de Pont-Saint-Esprit et des ouvrages de généalogies familiales.

Informations complémentaires

Poids 504 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Clergé du Gard de 1789 à 1821”