Guillaume de Nogaret : un languedocien au service de la monarchie capétienne

Guillaume de Nogaret : un languedocien au service de la monarchie capétienne

15,00 

Quand on habite entre Nîmes et Vidourle, on peut s’étonner de l’oubli dans lequel est tombé Guillaume de Nogaret, un Languedocien aussi éminent que contesté.

En stock

Catégorie :

Description

Quand on habite entre Nîmes et Vidourle, on peut s’étonner de l’oubli dans lequel est tombé Guillaume de Nogaret, un Languedocien aussi éminent que contesté. Sa place de premier plan auprès de Philippe le Bel est largement due au rôle qu’il a joué dans la solution de litiges concernant notre région, rôle qui lui a permis de faire apprécier ses mérites par son souverain. Celui-ci, n’oubliant ni les origines de son collaborateur ni ses liens avec la faculté de droit de Montpellier, a su voir tout l’intérêt que présenterait pour lui un meilleur ancrage de Nogaret dans sa province natale. Il lui confia donc la charge de juge-mage de la sénéchaussée de Beaucaire avant de lui attribuer les seigneuries de Calvisson, Marsillargues et Manduel, ainsi que des droits seigneuriaux dans une trentaine de villages autour de Nîmes avant d’en faire son garde du sceau. Nogaret sut s’intéresser à la gestion de ses biens et y procéder à des investissements, même si ses activités ne lui permettaient pas de séjourner régulièrement en Languedoc. Et pourtant, son rôle aussi bien local que national n’a guère encore été étudié ou n’a fait l’objet que d’études peu accessibles à un public non spécialisé, pour lequel Nogaret est trop souvent limité à son action dans les affaires d’Anagni et de l’Ordre du Temple.

Informations complémentaires

Auteur

Bernard Moreau

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Guillaume de Nogaret : un languedocien au service de la monarchie capétienne”