Chemins de la mémoire, Brignon et la Grande Guerre (1914 – 1918)

Chemins de la mémoire, Brignon et la Grande Guerre (1914 – 1918)

10,00 

 

Brignon entre 1914 et 1918, c’est avant tout l’histoire de vingt-cinq hommes tués au combat à la force de l’âge, au nom de l’intérêt national, vingt-cinq  habitants d’un petit bourg rural qui compte un peu plus de six cents âmes à la veille du conflit. En 1914, beaucoup de choses les séparent : la politique, la religion, la situation sociale. Depuis 1925, date où fut érigé le monument aux morts de notre commune, leurs noms sont à jamais réunis pour évoquer le plus douloureux des sacrifices, celui de leurs vies.

A Brignon, comme ailleurs, on a pu constater la montée du nationalisme depuis la défaite de 1870 et les voix avisées de Frédéric Desmons et de quelques autres ne suffissent pas pour éteindre l’incendie et contrecarrer « une culture de la guerre qui conduit à la guerre ». Ce ne sont que les premiers décès d’août et de septembre 14, qui feront prendre conscience au village de la tragédie et des  bouleversements qu’il s’apprête à vivre durant plus de quatre ans, un village suspendu aux nouvelles du front et forcé, sans ses hommes, de se réorganiser.

Femmes, enfants, personnes âgées sont alors mis à contribution et la vie, même à « l’arrière », devient difficile pour beaucoup. Lorsque arrive la délivrance, le 11 novembre 1918, et que les « rescapés »  reviennent en 1919, le bilan est lourd et la victoire amère. Brignon vient d’entrer dans un XXe siècle, porteur de futurs dangers et le sacrifice des vingt-cinq  Brignonnais comme celui de dix millions  d’hommes, n’aura même pas contribué à s’assurer d’une paix définitive en Europe.

Catégorie :

Description

L’auteur
Habitant  de  Castelnau-Valence  et  originaire  de  Brignon, village dans lequel sa famille est fixée depuis de nombreuses générations, Philippe Monnier fait des recherches sur l’histoire locale depuis plus de dix ans. Professeur d’histoire-géographie et auteur en 1982 d’un ouvrage sur « L’origine et l’ histoire du sport dans le Gard ». Membre de l’association « les Amis du Vieux Brignon » qui travaille à restituer le passé du village.

Informations complémentaires

Poids 101 g

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chemins de la mémoire, Brignon et la Grande Guerre (1914 – 1918)”